Beaune 2018 : un thriller chinois diluvien, des serial killers coréens… Tout sur le palmarès

Le 10ème festival du film policier de Beaune a décerné son Grand Prix au film “The Looming Storm”, un premier film chinois, et son Prix du Jury à “La Mémoire assassine”, thriller coréen sur un serial killer atteint de la maladie d’Alzheimer.

C’est après une dernière journée ensoleillée que s’est clos le festival international du film policier de Beaune. Pour cette 10ème édition qui a rendu hommage au cinéaste David Cronenberg, le jury présidé par Lambert Wilson a accordé son Grand Prix à The Looming Storm de Dong Yue. Ce premier film se déroule dans la Chine des années 90 et raconte la façon dont par une pluie battante et permanente, un agent de sécurité d’usine va contribuer à l’enquête sur un tueur en série. Sauf que les apparences sont trompeuses et la frontière en fantasme et réalité bien poreuse.

Le Prix du Jury a quant à lui été attribué à un film coréen, La Mémoire assassine. Prévu pour une sortie VOD le 13 avril sur la plateforme e-cinema, ce long métrage est centré sur Byung-su, un serial killer vieillissant et atteint de la maladie d’Alzheimer, constatant qu’un jeune serial killer est arrivé en ville… Et qu’il pourrait marier sa fille. Byung-su commence son enquête sur le jeune homme, enquête fortement impactée par la maladie qui le touche.

Le jury de la critique a salué un long métrage danois, The Guilty, huis clos tendu et captivant signé Gustav Möller.

Etaient également en compétition : Frères de sang de Damiano et Fabio D’Innocenzo, Jersey Affair de Michael Pearce, Piercing de Nicolas Pesce et The Third Murder de Kore-Eda Hirokazu.

Le Prix Sang neuf, qui récompense le meilleur regard décalé sur le cinéma policier était présidé par le réalisateur Lucas Belvaux. Il a remis son prix à Ajji, second long métrage du metteur en scène indien Devashish Makhija, qui raconte comment une grand-mère va traquer le violeur de sa petite-fille. Enfin le Prix Police, remis par un jury de professionnels, a été attribué au premier long du Belge Samuel Tilman Une part d’ombre, l’histoire d’un homme accusé de meurtre dont l’entourage va se mettre à douter de l’innocence.

Le palmarès complet :

Grand Prix : The Looming Storm de Dong Yue

Prix du Jury : La mémoire assassine de Won Shin-Yun

Prix Sang neuf : Ajji de Devashish Makhija

Prix spécial police : Une part d’ombre de Samuel Tilman.

Prix de la critique : The Guilty de Gustav Möller

La bande-annonce chinoise de “The Looming Storm” :

 

 

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *